Quartiers brodés est un projet artistique collectif itinérant autour d'espaces géographiques brodés sur des toiles de grand format (entre 5 et 8m2), que j'ai développé à partir de 2018.

 

Aujourd'hui, il se déploie en différentes oeuvres collectives réalisées chacune petit à petit le temps de dizaines et de dizaines d'ateliers où tout le monde est le bienvenu (gratuitement), sans prérequis dans le domaine.

L'oeuvre Quartiers brodés - Saint-Gilles est aujourd'hui achevée. Elle a été réalisée le temps de 60 ateliers répartis sur deux ans, un peu partout dans la commune de Saint-Gilles (associations, écoles de devoirs, parcs, CPAS, bars branchés, café social, centre d’expression et de créativité, prison...) et au-delà (Musées Royaux d'Art et d'Histoire, Point Culture). 520 participant·e·s y ont mis une touche personnelle. Le projet a bénéficié du soutien de la Commune de Saint-Gilles, et en particulier de la Maison Eco, du Contrat de Quartier Durable Parvis-Morichar, ainsi que du Service des affaires néerlandophones de la commune.

L'oeuvre en cours a été exposée à deux reprises au Centre Culturel Jacques Franck et, une fois finalisée, à La Recyclerie Sociale, dans le cadre du Parcours d'Artistes 2020 de Saint-Gilles, puis dans la vitrine de mon espace Pierre Papier Ciseaux. L'oeuvre est vouée à être exposée de manière itinérante. De mai à août 2021, elle est exposé au sein de la Résidence/Seniorie Les Tilleuls à Saint-Gilles. J'ai hâte que vous me contactiez pour l'accueillir dans votre école, institutions, commerces...

Coline Sauvand, illustratrice, a réalisé une chronique de « Quartiers brodés - Saint-Gilles » sous la forme de "dessins live", parfois commentés, et dans tous les cas très poétiques (colinesauvand.be). Des photographies de chaque atelier sont postées sur la page Facebook Quartiers brodés.

Quartiers brodés - Traces d'histoires, à l'attention de Mineurs étrangers non accompagnés, en collaboration avec le Service droit des jeunes de Bruxelles et la Plateforme Mineurs en exil, grâce au soutien du Fonds Houtman et de l'Aide à la Jeunesse de la Fédération Wallonie-Bruxelles, a fait quant à lui l'objet d'une poignée d'ateliers (momentanément interrompus pour cause de crise sanitaire). L'oeuvre en cours de réalisation a été présentée au public dans le cadre d'une exposition collective sur le thème de la mer.

Enfin, il existe aussi Quartiers brodés - Parc de Bruxelles, avec le soutien de la Ville de Bruxelles, troisième projet qui se déploie notamment dans le cadre du Vaux-Hall Summer.

L'objectif principal de Quartiers brodés est de favoriser le bien-être individuellement et collectivement par un tissage de liens qui s’appuie sur une valorisation de l’inclusion, de la participation, de la solidarité et autant que possible le recyclage des matériaux. Chaque atelier est l'occasion de faire émerger beaucoup de choses, à la fois sur les oeuvres elles-mêmes, entre les participant·e·s qui souvent ne se connaissent pas, et dans les sensations et les silences. Le tout petit (une perle ajoutée par l’un ou l’autre a parfois symbolisé une maison voire une famille, un individu ou un événement) cotoîe l’infiniment grand (les souvenirs partagés par les uns, les projets des autres, ces cultures qui pratiquent la broderie…). Le processus importe autant que le résultat final, hautement poétique et vibrant.