L'art a de nombreux effets positifs : se souvenir, espérer, atténuer la douleur, atteindre un équilibre personnel, mieux se comprendre (soi et les autres), se dépasser, apprendre à apprécier ce qui nous entoure...

Il stimule les sensations, les émotions, l'expression, la motricité (on bouge quand on danse, mais aussi lorsque l'on sculpte, dessine…), les liens (dans notre désir de montrer nos réalisations ou lorsque nous créons à plusieurs), la confiance en soi ainsi que le plaisir de vivre l'instant présent.

L'expression créative libre et l'art-thérapie participent chacune de cette ouverture, de ces stimulations, d'une manière toute singulière.

Un atelier d'expression et de créativité est à la fois un lieu et un moment d'expression et de partage dans un cadre sécurisé et bienveillant, par exemple autour d'une technique créative, où il n'y a rien à "réussir". C'est un laboratoire d'expression de soi et de lâcher prise, sources de bien-être dans l'ici et le maintenant. 

L'art-thérapie (du latin ars qui fait référence au savoir-faire, à l'habileté, et therapeïa, qui veut dire prendre soin) va un peu plus loin dans l'exploration de soi. Il s'agit d'une méthode d'accompagnement et de soin, autrement dit une méthode thérapeutique, qui met le potentiel créatif et tout ce qu'il peut faire émerger (jeu, surprise, poésie, humour, émerveillement, transformation, vie...) au cœur du travail sur soi, dans une perspective humaniste (où l'on retrouve des valeurs telles que le respect, le bien-être, le plaisir retrouvé, la liberté d'être soi). Le "travail", qui se faire mine de rien, amène à une intégration, une élaboration et une transformation de ces sentiments enfouis qui rendent la vie difficile (vécu douloureux, détresse psychique, violences ressenties, dépendance, contradictions…).

Le langage courant dit que la parole libère. En réalité, cela ne va pas de soi. L'art-thérapie permet de "parler" quand on n'a plus de mots. Une expérience réalisée dans les années 90 a confirmé que le fait de dessiner les cauchemars ne traumatise pas le patient, contrairement au langage écrit.

Pour le dire autrement, l'art-thérapie, c'est un chemin vers soi, une façon de parler de soi sans dire "je", en faisant des détours (par la créativité). C’est ce qui se passe au moment où vous créez, la vulnérabilité et/ou la force qui émergent, les liens que vous faites avec votre vécu, de même que les liens qui se font entre les différentes séances qui sont importants, qui disent « quelque chose » de votre propre fonctionnement, de vos besoins, et des manières possibles de les satisfaire dans un rapport juste avec votre environnement (familial, social, professionnel...).

L'accompagnement de l'art-thérapeute (dans un contexte individuel ou de groupe) consiste notamment en de petits coups de pouce empreints de bienveillance et de créativité pour vous permettre de dénouer les noeuds de votre histoire. Les techniques et les matériaux sont adaptés au parcours, aux besoins spécifiques et aux préférences de chacun (dans mon cas : peinture, terre, dessin, collage, recyclart, modelage, écriture…). Chaque séance est une invitation à ce que la personne (re)devienne actrice de sa transformation personnelle, dans la continuité des séances précédentes, en rassemblant les fils de la vie pour en faire une pelote de laine la plus douce possible pour elle.

Contrairement à ce que l'on pourrait penser, l'art-thérapeute n'interprète ni ne juge les créations réalisées dans l'atelier. En effet, comme précisé, celles-ci sont avant tout des outils d'expression vous permettant de progressivement rentrer en contact avec vos ressources et/ou difficultés intérieures puis, séance après séance, de cheminer vers un mieux-être et d'amplifier le meilleur de vous-même. Il ne s'agit donc pas de créer du beau (parfois, c'est même tout l'inverse ; d'ailleurs, aucun prérequis n'est nécessaire), mais plutôt de vous exprimer à travers des arts plastiques, qui fonctionnent à la fois comme un pont vers vos propres sensations et émotions et comme des leviers vers un mieux-être. Les créations, produites en séance, vous appartiennent, tout en étant qu'elles restent dans l’atelier –sauf exception définie ensemble- jusqu’à la fin du processus art-thérapeutique voire même un peu après.

L'art-thérapie peut être envisagé comme thérapie à part entière ou comme complément d’une autre thérapie, que celle-ci soit verbale, médicale, motrice...

Notons enfin que de plus en plus d’études viennent valider les bienfaits des ateliers d'expression et de créativité ainsi que de l’art-thérapie, en s’appuyant sur différentes méthodologies. Ainsi, on sait aujourd'hui que de tels accompagnements sont efficaces notamment contre l’anxiété (diminution du taux de cortisol, baisse du stress et des ruminations rapportée par les participants eux-mêmes), mais également contre la dépression sévère. Entre autres.